mardi 28 avril 2009

Le droit à la différence

On dirait qu'il y a des maladies qui deviennent à la mode et je ne parle pas de grippe porcine.
Quand j'étais jeune écolière, la première fille à devoir porter des lunettes en classe a rendu toutes les autres jalouses. Ensuite, ce fut les broches sur les dents,  devoir en porter faisait in... 

Depuis l'entrevue de Jean Leloup à Tout l'monde en parle, http://www.radio-canada.ca/emissions/tout_le_monde_en_parle/saison5 dimanche soir à la télé de radio-canada, c'est la maladie mentale qui refait surface. Devant tant d'intensité, d'intelligence et de propos provocateurs pour certains, on avance qu'il serait bipolaire et qu'il devrait être traité. Malaise. Comme si le fait de ne pas être "beige" et de ne pas tenir la langue de bois vous donnait un air louche! 

Tout est perception. Ce que j'ai cru comprendre de son entrevue, c'est qu'il dénonce la facilité avec laquelle on associe la différence avec la maladie mentale... Autant il est vrai que la bipolarité a longtemps été méconnue et mal diagnostiquée, autant maintenant on l'associe trop souvent à des gens qui sont juste très allumés et au-dessus de la moyenne. Ça me fait penser aux enfants ritalin. Combien sont simplement plus actifs que d'autres sans devoir être qualifiés
d'hyperactifs? Il faut se méfier des maladies à la mode! Leloup est  hors normes, est-il bipolaire pour autant? Lui seul le sait.

Si ça continue, la prochaine fois que je croiserai quelqu'un sur le trottoir  avec son I Pod ou son cellulaire à l'oreille, je vais être convaincue qu'il parle tout seul...
   

9 commentaires:

  1. Toujours la rectitude et les étiquettes. Tous le monde au pas! Avec son casque, ses jambières, son jus naturel sans sucre. Respectons la loi! On étouffe dans cette société du tout le monde pareil. On ne boit pas en conduisant, on ne fume pas, on ne conduit pas trop vite,on mange santé, on s'active, on marche, on courre,on remplit les petites cases du parfait citoyen qui fait tout correctement.On fait du cholestérol, de la tension artérielle, de l'angoisse, des dépressions, des burn-out. J'en ai marre!
    Heureusement qu'il y a des Leloup pour nous secouer les puces. Il n'est pas malade, il est libre.

    RépondreSupprimer
  2. HaHa...Phamiliprix!!! La vraie maladie c'est la psychose collective que la société a engendré. Quand un individus ne peu plus allé au dépanneur s'acheter un litre de lait sans être sur son "36" de peur d'être jugé ou de se sentir "inférieur aux autres" ça commence à être psychotique. Aller s'acheter du lait ce n’est pas allé a un mariage :-]) L’occasion fait l’habit et non l’inverse.

    Ceux qui croient Leloup bipolaire sont seulement incapables de concevoir qu'une personne peut-être très heureuse et épanouie en étant hors-norme. Comme si il n'y avait qu'une seule normalité et que dès qu'on sort de ce cadre on est soit dévient, anormale ou malade et du coup, malheureux. Ces gens, incapable de voir ou de comprendre ces différences, doivent s'auto-justifier en diagnostiquant a tors et a travers à l'aide d'hyperactivité, de bipolarité ou autre maladie, des gens tout ce qu’il y a de plus heureux et fonctionnels. Donc normales!!!

    Les codes de société sont devenus une religion avec tout ce que ça implique.

    Nuance importante : nous vivons en société et ça prend un certain cadre. Je ne suis pas pour l'anarchie et le chaos. Ça prend un minimum de savoir vivre. Mais je suis totalement incapable de me fondre au moule du parfait citoyen. J’en serrais malheureux. Normale mais malheureux.

    Le plus triste c’est que ce lavage de cerveau commence dès le plus jeune âge. Les jeunes filles voient des modèles de beauté inatteignable, doivent commencer à se maquiller au primaire pour ne pas être inférieur à celles qui se font maquiller par leur parent Elles doivent être sexy, voir presque nue, pour plaire, plaire et replaire, Le temps de vivre lui là-dedans? Même chose pour les jeunes hommes. Il faut être fort et musclé, un gars ça ne pleure pas, il faut être l’Alpha et non le beta, il faut faire le plus d’argent possible. Il faut non seulement réussir mais il faut le faire mieux que les autres… Psychose je vous dis!!

    Quelle société méprisante de l’individu!! Moi, j’ai décidé de « tiré sur la plug » avec tous ces codes, conventions, paradigmes et paradoxes. J’ai fait le choix d’être moi en faisant fit de ce que j’aurais dû être pour plaire a la majorité. Je suis vraiment mais vraiment en marge de la société avec mon look, mes habitudes et ma façon de voir la vie mais je me sens foncièrement heureux et épanouie et ce n’est que le début. Qui est cette société pour venir me dire comment atteindre mon bonheur? Qui sont ces gens pour me regarder de haut parce que je ne suis pas comme eux?

    Un bipolaire dévient… :-])
    David

    RépondreSupprimer
  3. Pour reprendre les paroles de la superbe chanson de la très regrettée Danielle Messia, ' De la main gauche'...
    'On prend tous la ligne droite
    C'est plus court, ho oui, c'est plus court
    On ne voit pas qu'elle est étroite...'

    RépondreSupprimer
  4. Les apparences... comme c'est facile de dire de quelqu'un qu'il n'est pas normal parce qu'il ne réagit pas comme nous. Devrions-nous tous être des clones d'une personne soi-disant parfaite physiquement et mentalement? Je n'ai pas vu l'entrevue avec Leloup mais il réussit à jouer son rôle à chaque fois et à chaque fois des personnes se laissent prendre à son jeu et il s'en amuse. Il a écrit de beaux textes et peu importe ce qu'il dit dans les entrevues, ce n'est pas ça l'important.
    J'aime beaucoup ce que David a écrit. David a une très belle âme et si son apparence ne plait pas à certains qu'ils regardent ailleurs, ça n'empêchera pas David d'être un gars très correct. Les gens qui se fieraient seulement à son apparence manqueraient la plus belle occasion de connaître un gars super gentil et heureux.
    Combien de jeunes filles qui veulent être dans la norme de la beauté souffrent d'anorexie car elles veulent entrer dans le moule. A cause de cette norme, ces filles deviennent malades. Qui sont les vrais malades dans notre société?

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis peut-être pas vite, vite, mais j'ai trouvé les propos de Jean Leloup, à Tout le monde en parle, totalement incohérents. Je n'ai rien compris, surtout en deuxième partie. Je me suis effectivement demandée s'il était dans son état normal, ou s'il faisait exprès pour donner un show. Peu importe la raison, ses commentaires m'ont inquiétée.
    Tu trouves qu'on étiquette trop les gens dès qu'ils sortent du "beige" ambiant. Au contraire, moi je pense qu'on n'ose plus appeler "un chat, un chat". Au cours des dernières années, pour ne nommer que ceux-là, les aveugles sont devenus des semi-voyants, les décrocheurs des raccrocheurs potentiels et les bi-polaires des personnes allumées ou excentriques.
    En ne nommant pas adéquatement les problèmes ça nous évite peut-être de prendre position et d'agir en conséquence. Ainsi, on aide les décrocheurs quand ils sont devenus des adultes et que la balle est dans leur camp.
    Jean Leloup est, à mon avis, un poète et un compositeur exceptionnel. Toutefois, s'il avait réellement besoin d'aide j'espère qu'il n'hésiterait pas à aller la chercher, quitte à ne plus jouer le rôle du clown de service. (En écrivant ces lignes, l'exemple de Guy Latraverse me revient en tête: est-il plus heureux, maintenant qu'il sait qu'il est bi-polaire et qu'il est traité ? Ou préfère t-il l'époque où on le trouvait tellement original et excentrique dans ses trips qui l'ont ruiné ? )

    Denise

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
     
    Je suis "tombé" sur votre blogue aujourd'hui, j'ai bien aimé votre article sur la langue pointant la mode à l'anglicisation chez nos cousins français. 

    David Allard, Trois-Rivières

    RépondreSupprimer
  7. À mon avis, Jean Leloup côtoie les Léo Ferré, Boris Vian et autres poètes au verbe parfois caustique mais d'une lucidité à déculotter les bien-pensants.

    RépondreSupprimer
  8. Si vous avez à coeur la langue de Molière, pouvez-vous faire circuler dansvotre milieu !
    Merci à l’avance !

    CENTRE-VILLE DE MONTREAL
    ====================================
    Une anglicisation fulgurante en photos et vidéos
    Déjà un millier d’infractions possibles à la loi 101 !

    http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2008/montreal-anglais.html

    RépondreSupprimer
  9. allo moi je considere que jean leloup est ce qu il est quand jean est ds une phase hi ben il produit et se montre la binette il va bien et qd il est ds un down ce qui implique beaucoup de souffrance...car jean a expérimenté beaucoup de médication qui ne lui allait pas je ne crois pas que c était pr faire le clown mais bien parce qu il était ds une souffrance extreme on ne doit pas commenter ce que l on a pas vécu moi j ai connu le hi et la souffrance extreme du down merci au lithim...dan bipolaire

    RépondreSupprimer

J'adore vous lire!